Actions

Good Food March

Good Food March 2012

(La marche de la bonne nourriture) 

Note de concept

Bonne nourriture, bonne agriculture

Du 5 août au 19 septembre 2012

1) Le contexte

Une fenêtre sur la possibilité de changement de la politique agricole de l’Europe ne s’ouvre qu’une fois tous les sept ans, lorsque l’Union révise le cadre stratégique et financier de la Politique Agricole Commune (PAC). La PAC est au coeur de la politique de l’Union européenne, avec un budget annuel de 57 milliards d’euros, soit plus de 40% du budget commun de l’UE.

La PAC a des implications majeures dans des domaines de la protection environnementale tels que les gaz à effet de serre, l’utilisation de nitrates et de pesticides, et la biodiversité. Elle décide aussi de la politique de l’UE en matière d’utilisation des terres et détermine l’impact planétaire des deux plus grands importateurs mondiaux de marchandises agricoles, en termes de gestion durable des ressources et de justice mondiale.

Des négociations pour la réforme de la PAC 2014-2020 sont maintenant en cours. Pour la première fois depuis 50 ans d’existence, l’avenir de la politique (PAC) sera décidé par le Parlement européen et le Conseil européen de l’agriculture et de la pêche. Il est maintenant temps d’influencer.

En septembre 2012 la Commission de l’agriculture et du développement rural au parlement européen est censée préciser ses demandes concernant la réforme de la PAC. On s’attend à ce que les négociations se poursuivent jusqu’à novembre/décembre 2012. Ce laps de temps représente une occasion idéale pour la société civile de faire parvenir leurs attentes à leurs députés, ainsi qu’à leurs ministres respectifs représentant les objectifs nationaux au conseil européen.

2) La marche de la bonne nourriture vers Bruxelles 2012

« La marche de la bonne nourriture vers Bruxelles » a pour but d’attirer l’attention sur la réforme de la PAC et de mettre en évidence des modèles positif et négatifs d’agriculture, de production alimentaire et d’autres sujet de ce genre. Elle a aussi pour but de démarrer une campagne de pression envers les députés et les ministres pour une meilleure politique. ARC2020 et ses partenaires, en particulier les associations d’étudiants, de jeunes exploitants agricoles, de consommateurs et les militants pour l’environnement et le développement durable organisent une marche vers Bruxelles, en partant et en passant par différentes régions et villes des états membres de l’UE. Elle comprendra diverses actions et évènements en cours de route, avec l’arrivée de tous les participants dans les faubourgs de Bruxelles le 18 septembre 2012. Le 19 septembre au matin, les participants marcheront vers le centre de Bruxelles et se rassembleront pour un « brunch de bonne nourriture » devant le parlement. Tout cela sera organisé par les partenaires d’ARC2020.

L’après-midi ils seront reçus par le président du parlement européen et le commissaire à l’agriculture, en première partie d’une conférence organisée par ARC2020 et Slow Food. Les participants sont invités à venir avec leur tracteurs, brouettes, vélos et autres véhicules, ponctuellement ou tout le long de la route. La marche entraînera une chaîne d’évènements locaux sur la route vers Bruxelles, avec entre autres l’enregistrement (y compris vidéo) des demandes des citoyens européens adressées au Conseil et au Parlement européens. Il y aura des réunions, des débats et des conférences dans les mairies, des visites sur des sites symboliques (ex. les élevages en batterie, les abattoirs, soutenus par les gouvernements régionaux, les supermarchés, etc.), ainsi que des réunions avec les agriculteurs locaux, les entreprises, les ONG et les représentants politiques, y compris les députés et les ministres de l’agriculture.

La marche sera accompagnée par une équipe de tournage qui produira une retransmission quotidienne et en direct du film sur internet. Il sera possible d’encourager et de rejoindre la marche en ligne sur www.goodfoodmarch.eu avec des images personnelles et des déclarations/commentaires.

3) Organisation

Les organisateurs se sont rencontrés en mai 2012 pour formuler l’appel à la mobilisation et pour monter des groupes de travail qui se réuniront régulièrement pendant la période précédant la marche.

La branche allemande de la marche est actuellement la plus avancée en termes d’organisation. Pour lancer l’évènement, Slow Food et Meine Landwirtschaft (« Mon agriculture ») sont en train d’organiser un évènement qui s’appellera «Food not Waste ! » (« La nourriture pas les déchets/le gaspillage ! ») le 25 août à Munich. Un repas festif de nourriture normalement destinée à être jetée sera préparé pour les participants à la marche avant leur départ.

La route mènera les participants à travers le sud de l’Allemagne, puis vers Strasbourg, et enfin vers Bruxelles. Les ONG qui organisent les routes depuis différents pays comme la France, les Pays-Bas, etc., devront rencontrer la marche allemande à Strasbourg le 6 septembre, à Luxembourg le 11, ou à Bruxelles le 18 ou le 19 septembre. Les groupes qui se rencontreront à Strasbourg ou à Luxembourg pourront finir le trajet ensemble. L’appel à la mobilisation pourrait bien faire apparaître de nouvelles ONG, des coopératives d’agriculteurs et/ou des groupes de jeunes souhaitant rejoindre ou organiser un parcours depuis différents pays.

Pour les groupes qui ne peuvent pas faire tout le trajet vers Bruxelles, mais qui voudraient quand même participer, une équipe de média organisera des interviews et des évènements dans leur pays respectifs. Ces activités seront retransmises via le site www.goodfoodmarch.eu et seront prévues pour commencer début août 2012. Ces groupes seront aussi invités à dialoguer avec les participants pendant la marche et à participer à la conférence à Bruxelles le 19 septembre 2012.

4) Les principales dates à retenir :

25 août 2012 : départ du parcours allemand depuis Munich, avec Slow Food

6 septembre 2012 : arrivée à Strasbourg

11 septembre 2012 : arrivée à Luxembourg

18 septembre 2012 : arrivée dans les faubourgs de Bruxelles

19 septembre 2012 : « Brunch de bonne nourriture », et conférence d’ARC2020 et Slow Food

Information Coordination France : Bernard ASTRUC
 

Lire le PDF en anglais

 

 

Osons la Bio !


PETITION ADRESSEE AUX CANDIDATS A LA PRESIDENTIELLE

 

Nous, producteurs, consommateurs et citoyens, parce que nous considérons que l'agriculture bio est, écologiquement, socialement et économiquement, une des solutions prioritaires pour l'avenir, nous demandons aux candidats à l'élection présidentielle de 2012 de s'engager à soutenir avec force le développement de la bio par des mesures financières, fiscales et d’accompagnements techniques.

UN CONSTAT AMER

  • Malgré une dynamique de conversion sans précédent, la bio représente en France 3% de la surface cultivée, ce qui la situe au 22ème rang européen

  • En dépit d'objectifs publics ambitieux, moins de 2% des ingrédients dans la restauration scolaire publique sont bio

  • Et, pendant ce temps là, la France est toujours le 1er consommateur européen de pesticides (+2% depuis 2008) condamnée par l'Europe régulièrement pour non respect des directives environnementales (qualité de l'eau, algues vertes, etc.)

OBJECTIF : 20% DE TERRES BIO EN 2020

* Pour une bio présente partout : soutien accru à l’installation et la conversion en bio des agriculteurs (accès au foncier, formations, investissements dans la recherche publique en bio et dans la structuration de filières 100% bio).

Avec quels moyens ? Relèvement de la TVA sur les pesticides (actuellement 5,5 %) et suppression des fonds publics pour les technologies OGM en agriculture!

* Pour une bio locale accessible à tous : création d'un plan national pour l'alimentation locale, bio et solidaire avec notamment :

  • Minimum 20% d’ingrédients bio à tous les menus dans la restauration scolaire publique

  • Soutien aux circuits courts dont les « paniers solidaires »

  • Information et sensibilisation des citoyens à la bio

Avec quels moyens ? Fin des aides publiques favorables aux agro-carburants! L'agriculture doit nourrir les Hommes.


Cliquer ici pour signer cette pétition